Étude de l’influence de la dynamique mitochondriale sur la différentiation des progéniteurs mésenchymateux digestifs  

Nous avons récemment mis en évidence que les voies de signalisation NOTCH, WNT et YAP/TAZ contrôlent la différenciation des progéniteurs digestifs mésenchymateux en cellules musculaires lisses digestives (Faure et al. Development, 2015 ; McKey et al. BMC Biol, 2016). Par ailleurs, il a été montré que la voie YAP/TAZ contrôle l’expression de régulateurs de la dynamique du processus de fusion/fission mitochondrial (Nagaraj et al. 2012; Deng et al. 2016).

Les mitochondries sont des organelles dynamiques qui se déplacent, fusionnent et se divisent de façon continue. Leur morphologie, qui résulte d’un équilibre entre les processus de fusion et de fission, dépend du contexte cellulaire et physiologique dans lequel elles se trouvent. Le processus de différenciation cellulaire est clairement un processus demandeur d’énergie, et la régulation de cette production d’énergie passe par la régulation de la morphologie mitochondriale. En ce sens, le projet que nous développons a pour objectif d’étudier dans quelle mesure les processus de différenciation des progéniteurs mésenchymateux digestifs sont sous le contrôle de la régulation de la morphologie mitochondriale.

Légende de la figure : Analyse de la morphologie mitochondriale de cellules Musculaires Lisses digestives par marquage MITOTRACKER en immunofluorescence.


Collaborations :

  • G. Labesse, et J.F. Guichou (CBS, CNRS/INSERM, Montpellier),
  • JM. Vanderwinden (Université Libre Bruxelles, Belgium),
  • G. Andelfinger (CHU St Justine, Montreal, Canada),
  • F. Joly (Pôle des maladies de l’appareil digestif, Hôpital Beaujon, Paris),
  • F. Chibon (Institut Bergomié, INSERM, Bordeaux).

Financements :

  •  AFM
  • ARC
  • Association des POIC

Coordinatrice :

 Participants :