Équipe 2 / Thème 3

Dépréciation régionale de la contractilité du myocarde : in Version Anglaisevivo – relation avec la fonction sarcomérique

Notre équipe a montré depuis de nombreuses années que les propriétés contractiles sont hétérogènes dans le cœur. Il existe un gradient de contractilité cellulaire à travers la paroi du ventricule gauche du cœur permettant de compenser la tension pariétale différentielle exercée par le sang pendant le remplissage du ventricule (Figure 1).

Direct relationship between the pump function of the heart and the properties of the cardiac contractile systemFigure 1 : Illustration de relation directe entre la fonction de pompage au niveau du cœur et les propriétés du système contractile cardiaque

Ce gradient de la contractilité est progressivement perdu au cours de l’insuffisance cardiaque en raison de défauts contractiles préférentiels des myocytes au niveau de la couche sous-endocardique (couche interne dans le ventricule). Ces défauts au niveau cellulaire se répercutent sur le fonctionnement global du cœur qui peut être étudié par des techniques non invasives telles que l’échocardiographie. Ces propriétés ont été décrites dans différentes espèces de rongeurs (rat, furet et cobaye) et chez les grandes mammifères tels que le chien et le porc, chez des modèles sains comparés à des animaux avec différentes insuffisances cardiaques d’origine ischémique et de surcharge de pression, mais aussi chez des modèles animaux de maladies génétiques tels que les chiens Golden Retriever Muscular Dystrophy (GRMD), modèle de la dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) chez l’Homme.

Notre recherche a pour objectif d’établir des corrélations entre les propriétés contractiles in vivo et in vitro dans diverses conditions de stress cardiaques physiologiques et pathologiques (maladies chroniques, génétiques, environnementales). Parce qu’il existe une relation directe entre la fonction de pompe du cœur et les propriétés du système contractile cardiaque (Figure 1A), un intérêt particulier est porté sur les mécanismes qui sous-tendent un dysfonctionnement de l’appareil contractile dans des maladies cardiaques. Notre recherche s’appuie à la fois sur des modèles animaux et sur des études cliniques chez l’Homme en collaboration avec les services médicaux de l’hôpital de l’Université de Montpellier. Nous nous concentrons sur l’homéostasie du calcium et sur la régulation des protéines contractiles. Nous utilisons des techniques qui vont de l’échocardiographie in vivo au myocyte cardiaque intact stimulé électriquement  (Figure 1B) et au myocyte « attaché» pour  étudier spécifiquement la machinerie contractile (Figure 1C).


Collaborations :

  • Service de cardiopédiatrie, CHRU Montpellier, France.
  • Service de Médecine nuclaire, CHRU Montpellier, France.
  • Service d’onco-hématologie pédiatrique, CHRU Montpellier, France.
  • Service de Biochimie, CHRU Montpellier, France.

Financements :

  • AFM
  • FRM
  • La Ligue contre le Cancer
  • ANR
  • Cancéropole Grand-Sud-Ouest
  • PHC Balaton grant (French-Hungary network)

Publications Majeures :

Coordinateurs :

Cazorla Olivier CR1

Lacampagne Alain

Participants : 

Amedro Pascal

Vincenti Marie

Saint Nathalie

Mariano-Goulart Denis

Chakouri Nourdine

Amancio Gabriela