Taline

INTRODUCTION

C’est en 1983 que la découverte de la protéine que l’on nomme Taline fut réalisée en étudiant plus particulièrement les zones du  cytosquelette en relation avec l’adhésion cellulaire . Ainsi sur la base de sa proéminente localisation dans les plaques d’adhésion, les auteurs ont proposé  pour cette protéine le nom de « Taline », dérivé du mot latin « talus », qui signifie une cheville. Puis rapidement une hétérogénéité des  jonctions adhérentes de la cellule  fut mise en évidence.  

La Taline

Ce fut ensuite (1984) l’étape de  la   purification dans le muscle lisse d’une protéine apparentée à la Taline qui a été rapportée, ce qui a permis de mettre en évidence (1987)  les propriétés de la   Taline au niveau du muscle lisse. Une localisation préférentielle au niveau de la   zone post-synaptique de la jonction neuromusculaire  permet de postuler un rôle spécifique pour la Taline dans cette zone Enfin ce fut la mise en évidence (1989)  de la relation entre   Taline et les zones riches en récepteur de l’acétylcholine ce qui fortifie le rôle de la Taline dans cette région de la cellule.   

Plus spécifiquement au niveau musculaire, il y eu la localisation précise de la Taline dans le muscle squelettique et dans le muscle cardiaque dans la zone des costamères. Mais des travaux rapportèrent également que la Taline était également richement distribuée au niveau des jonctions myotendineuses dans le cas des muscles squelettiques.

Tableau des séquences des TalinesChez l’homme, des travaux originaux présentent la caractérisation du gène codant pour la  Taline (TLN)  sa localisation et les informations de séquences ont été réunies dans le tableau ci-dessous. On compte 2 entités différentes que l’on va baptiser les Talines de type 1 ou de type 2. De plus amples détails sur ces formes de Talines sont consultables sur les liens SwissProt suivants :  Q9Y490 ; Q9Y4G6.

région FERM de la TalineDe ces données résulte un analyse qui permet de localiser un premier  type de domaine le domaine  FERM  (= Four-point-one, Ezrin, Radixin, Moesin), comme présenté dans l’illustration ci-dessous. Situé dans la partie N-terminale de la séquence de la Taline (résidus 86 à 403), on divise cette structure en 4 lobes N-terminaux dont les lobes F& à F3 constituent le domaine FERM dans lequel on subdivise le lobe F1 en 2 sous lobes comme indiqué dans la représentation présentée ci-contre.

Arangement sptial de la région FREM de la Taline 1L’arrangement spatial entre ces structures a été bien identifié et en 2010 on a une idée bien claire de cette architecture dont on verra plus loin que chaque lobe se trouve dédié à une fonction de reconnaissance bien spécifique par rapport aux autres protéines environnante pour en faire des partenaires à part entière. Un tel arrangement spatial est présenté ci-contre et les lobes sont identifiés par un numéro spécifique comme cela était présenté dans l’illustration précédente.

Domaine THATCH de la TalineMais on parle désormais de cette extrémité C-terminale comme le domaine  THATCH (résidus 2300-2451) ce qui correspond à (= talin/HIP1R/Sla2p actin-tethering C-terminal homology) et dont les détails sont présentés en détail dans  un article sur la définition structurale de ce module en relation avec l’attachement à l’Actine . Une reproduction de la séquence concernée ainsi que la représentation spatiale d’un tel domaine figurent dans le schéma présenté ci-contre.

Portrait robot de la TalineLe reste de la structure est maintenant bien connu et avec les données les plus récentes on peut dresser un portrait-robot de la Taline avec une structure globulaire N-terminale correspondant au domaine FERM  (dit domaine N-terminal) suivit par  une longue portion en bâtonnet  (dit domaine C-terminal), correspondant à des séquences répétitives pour se terminer par le domaine THATCH. Un schéma récapitulatif donne l’organisation générale de la Taline-1 avec l’arrangement spatial et la correspondance avec les divers exons qui vont générer cette séquence.

C’est dans la partie N-terminale de la Taline (résidus 1 à 400) que l’on localise le domaine FERM qui se décline donc en segments dits F1, F2 et F3 précédé par le segment F0. Cette partie globulaire de la molécule représente environ une séquence de 47-50 kDa tandis que la partie C-terminale en bâtonnet fait environ 200-220 kDa Ainsi la molécule de Taline possède une organisation C-terminale dite en bâtonnet qui correspond à une suite de 62 structures en alpha-hélices dont certaines participent à la dimérisation des molécules de Taline entre elles comme cela sera illustré plus loin. On va cependant identifier dans cette portion C-terminale une zone plus compacte puis une zone qui sera constitutive à proprement parlé de la structure en bâtonnet. On va ainsi définir des arrangements spécifiques comprenant souvent 5 hélices consécutives (parfois seulement 4)  qui possèdent leur propre structure quaternaire que l’on va numéroter de 1 à 13 pour former des zones dites répétitives  dites R = R1 à R13. Puis la structure va se terminer en C-terminal par 2 hélices parfois identifiées comme contenant une séquence facilement perdue par protéolyse limitée dite Latch indiquée en violet , mais formant une zone dédiée à la dimérisation des Taline entre elles et pour cela indiquées par les lettres DD (=dimérisation domaine). Pour autant l’analyse détaillée de ces structures va permettre d’identifier centaines séquences répétitives plus spécifiquement dédiée à une association avec la Vinculine comme cela sera expliqué dans le chapitre sur les partenaires et qui sont indiquée par une couleur brun clair par rapport aux hélices impliquées dans la dimérisation qui sont en bleu.

sites de clivages protéolytiques sur la structure de la TalineOn va  dans un premier temps, détermine au sein de cette structure la présence des domaines 1 et 2 indiqués chacun par une accolade provenant d’un clivage dans des zones particulièrement sensibles aux protéases telles la Calpaïne 3 (=Calpaïne II, clivage entre les résidus 433 et 434)  ou la Trypsine ce qui scinde la molécule de Taline en fragments protéolytiques stables dont le PM est indiqué sur le schéma et pour certains identifiés dès 1990. Par ailleurs les résultats des recherches démontrent que la dernière hélice (colorée en violet) est également très facilement clivable par protéolyse limitée ce qui sera important pour l’arrangement final des Talines au sein du muscle. Le schéma présenté ci-contre compile les informations de clivage les plus récentes.

De plus en 1992,  des modifications post-traductionnelles concernent la molécule comme le fait que la Taline est une protéine O-glycosylée.  Par ailleurs c’est la stimulation par le facteur de croissance dit « PDGF = Platelet-derived growth factor » qui va favoriser  la phosphorylation de la Taline plus particulièrement au niveaDiverses conformations du Dimère de Talineu des jonctions myotendineuses.

Puis  il sera être mis en évidence que la partie C-terminale des Talines se fini par une structure en hélice qui est importante pour la dimérisation des Talines entre elles. Une illustration présentée ci-dessous permet d’envisager plusieurs types d’associations des Talines pour former de 3 types de Dimères identifiés comme les conformations A, B et C présentées ci-contre, en référence aux travaux dont la référence est indiquée dans la figure.

 

Les Partenaires de la Taline

Sur ce portrait-robot de la Taline on va progressivement localiser des  sites pour des associations particulières impliquant Taline avec l’Actine , la Vinculine et l’ Intégrine mais les partenaires sont en fait bien plus nombreux que cela comme indiqué dans la liste ci-dessous.

Parmi les partenaires que l’on trouve en association avec la Taline il y a bien sur ceux dont la découverte existait avant l’identification de la Taline et progressivement de nouvelles protéines furent identifiées comme en contact avec la Taline comme indiqué dans la liste présentée ci-dessous :

La Vinculine Ce fut la protéine grâce à laquelle la Taline fut détectée et progressivement les sites d’association de la Vinculine sur la Taline ont été clairement identifiés  (résidus 1653 et 1858 et entre les résidus 483 et 1652) mais on va finalement dénombrer 11 à 13 sites différents, (voir en particulier l’importance de la région correspondant aux résidus 1815-1973).

 L’ Actine qui présente une interaction directe avec la Taline. Selon les auteurs il y aurait 2 ou trois sites important pour cette association qui concerne les résidus 102 à 497 (soit le domaine FERM), la zone des résidus 951 à 1327, et la partie C-terminale comprenant les résidus 2269 à 2541 (correspondant en partie au domaine THATCH).

 L’Intégrine qui permet une association de la Taline pour former un complexe  accroché à la membrane.

 La Paxilline qui présente un partenariat spécifique avec la Taline au niveau des jonctions adhérentes.

  L’ Alpha-Actinine avec une interdépendance pour les partenaires suivant : Actine-(Alpha-Actinine) -Taline.

 L’ Alpha-Synémine  qui possède une interface bien identifiée avec la Taline.

zones d'interaction de la Taline avec ses partenaires principaux  La Kinase spécifique de l’adhésion focale   (FAK) se trouve également associée à la Taline.

 La partie N-terminale de la Myosine de muscle lisse qui présente une association forte avec la Taline.

Il existe bien évidemment une relation particulière entre la  Taline et le film lipidique membranaire.  La protéine RIAM active les  Intégrines en reliant la Taline à la Ras-GTPase ce qui implique des séquences spécifiques pour des  ciblages membranaires. Une illustration permet de concrétiser la plupart de ces zones d’interactions sur la séquence primaire de la Taline comme présenté ci-contre, en y incluant les données les plus récentes.

Mais par ailleurs s’il existe selon des études plus anciennes  une  possible relation entre Taline et Desmine , il n’y aurait qu’une seule conformation permettant de lier la Vinculine et l’actine à la Taline.

On notera de plus, des travaux qui permettent d’établir une co-localisation pour la Dystrophine et la Taline dans la zone sous-membranaire, ce qui impliqua une liaison directe pour  les partenaires : Actine-Taline-Dystrophine.

Ainsi, toutes ces données conduisirent à mieux déterminer la distribution comparée entre le système  Vinculine-Taline et Intégrine et le complexe Dystrophine-(Protéines-Associées) ; ce qui permet de même d’écrire qu’il distribution de la Taline dans la zone des costamèresexiste bien une organisation bien définie qui implique un complexe avec  Filamine et Sarcoglycanes d’une part et l’ensemble Vinculine Taline Intégrine d’autre part. L’ensemble de ces données a conduit à une étude détaillée des complexes  Dystrophine-(Protéines –Associées) et Taline-Intégrine dans le muscle cardiaque humain.

En 2011 un schéma récapitulatif qui est présenté ci-contre permet d’établir l’assemblage dans le muscle au niveau plus particulier de la membrane dans la zone des costamères l’ensemble des protéines directement en contact mais également en relation de voisinage avec la Taline ce qui implique la plupart des partenaires cités plus haut au niveau d’un muscle cardiaque.

Rôle de la Taline

 La Taline qui renforce le lien entre les protéines du cytosquelette et l’ Intégrine avec cependant une certaine  compétition entre liaison Filamine  et Taline pour l’ Intégrine.

Une  revue récente fait le point sur cette protéine essentielle du complexe macromoléculaire qui s’ancre à la membrane. Les propriétés biochimiques et structurales de la Taline sont abordées dans le travail en référence. Il est maintenant bien établi que la Taline  diminue la flexibilité et l’élasticité des filaments d’Actine, de même la Taline est essentielle pour la  bonne mise en place des adhésion focales , tandis que la Vinculine ne le serait pas. De ce fait, il existe bien une régulation de l’association entre Actine et Taline qui permet en fonction de la température du pH et de la force ionique de moduler la cinétique de polymérisation des molécules d’Actine formant un filament.

Dans les myocytes cardiaques la Taline participe à  l’adhésion cellulaire en réalisant un lien entre le Collagène et le cytosquelette.   C’est en fait l’ensemble d’un complexe entre : Vinculine, Taline, Intégrine et Laminine qui réalise à la membrane un système d’attachement permettant de mettre en relation transmission de la force contractile avec la matrice extracellulaire. D’autre part des travaux démontrent que la NO synthase (nNOS) module l’expression de la Taline, avec en fait une inhibition du NO sur la Calpaïne dont l’action se traduit par une protéolyse limitée de la Taline.

Ainsi il est maintenant établi que la protéase calcium-dépendante, la Calpaïne contrôle la mise en place de la Taline. C’est une évidence de dire que  de nombreux facteurs contribuent à la relation entre Taline et Intégrine ce qui permet la   maintenance de l’intégrité du sarcomère.   Cela est également démontré dans le  muscle cardiaque pour  l’ importance  de la relation Vinculine et Taline.   Pendant  la différenciation des cellules satellites de muscle de Rat une étude montre l’évolution de la distribution de la Taline dans la cellule (relation avec l’état phosphorylé de la Taline).

Association Taline F3 (Nterminal) et zone bâtonnet de la TalineC’est la molécule de   Taline de type 2  qui est induite durant la différenciation du muscle strié et qui rend stable le complexe d’adhésion cellulaire au niveau de la cellule musculaire mature. La Taline de type 1 est nécessaire au renforcement des associations Intégrine et cytosquelette. On a ainsi établi dans plusieurs travaux que les deux formes de   Taline1 et Taline 2, étaient requises pour la fusion des myoblastes. En fait il va être possible de bien distinguer les formes de Talines de type 1 et 2 par l’obtention de nouveaux anticorps monoclonaux bien spécifiques, ce qui va favoriser la mise en évidence d’une localisation subcellulaire bien distincte.  En fait les données acquises en 2012 permettent de définir une localisation subcellulaire de Taline qui va être  régulée par les interactions inter-domaines. On va en particulier découvrir que la zone F3 du domaine FERM de la Taline était susceptible de rentrer en association avec la partie bâtonnet de cette protéine ciblée sur les résidus 1655 à 1822 comme cela est illustré dans l’article original et présenté ci-contre.

Enfin, pour finaliser ce chapitre on peut affirmer que les Talines participent activement à la bonne distribution des protéines costamèriques dans un muscle cardiaque et dans le muscle squelettique au repos.  Unrenforcement association Taline et Intégrinese illustration simplifiée est présentée ci-dessous ( consulter la référence indiquée pour plus de détails ) et donne une idée de la localisation respective de la Taline et de ces principaux partenaires,  Vinculine et Intégrine, ainsi que la relation avec les filaments d’Actine par rapport à l’ancrage à la membrane dans le cas de la cellule musculaire. La Taline va s’associer avec la Kinase PIPK1gamma qui produit PIP2. Ce dernier se fixe sur la Taline ce qui renforce l’association avec l’Intégrine par ailleurs  le PIP2 ira aussi sur la Vinculine qui pourra alors se fixer sur la Taline. Et de ce fait la Vinculine libère le PIP2 pour prendre le filament d’actine. La Vinculine associée avec PIP2 forme un complexe avec Arp2/3 et se trouver alors capable d’initier la polymérisation d’Actine (détails dans l’article original).

En 2012 il est démontré que l’extrémité C-terminale de la Taline peut être éliminer spécifiquement par un clivage protéolytique via la Calpaïne, et cette ablation se révèle important pour la dynamique de l’adhésion focale de la cellule. Dans les processus de l’inflammation, les neutrophiles et d’autres leucocytes doivent passer au travers de l’endothélium micro vasculaire  pour réaliser une transmigration dans les tissus enflammés. Un arrêt de ce processus nécessite l’activation conformationnelle de l’antigène-1 associé à la  fonction lymphocytaire (LFA-1). Ce travail indique que la Taline de type 1 comme la Kindline de type 3 y jouent un rôle distinct avec la participation de leurs domaines FERM respectifs, pour réaliser une régulation de leurs affinité membranaire.

La Taline et la pathologie

 

Un excès de  Taline provoque par ailleurs une désorganisation des filaments d’Actine et inhibe la processus de dépolymérisation de ces filaments. Une absence de  Taline-1 conduit à une dystrophie progressive  et à des défauts dans la maintenance des structures Myotendineuses Ainsi des cellules  sans Taline présentent des altérations au niveau de l’adhésion cellulaire.

En l’absence de la Dystrophine on observe une nouvelle relation qui est établie  entre la Vinculine et l   Utrophine, la protéine homologue de la Dystrophine. Enfin dans les cas de   tumeur et de métastase  on observe que la  Taline de type 1 provoque des perturbations de la signalisation dans le processus de l’adhésion focale. En 2012, une absence totale de la forme de type 2 de la Taline permet cependant d’obtenir chez la souris des animaux viables et fertiles.

Avancées depuis  2013

Des Étirements cycliques de myotubes différenciés permettent d’imiter un modèle de surcharge d’un muscle squelettique mature. Le travail présenté ici a permis de  tester dans ces conditions un modèle de culture cellulaire de C2C12 différenciés en myotubes. On va ainsi observer que le clivage par la Calpaïne  agissait préférentiellement sur 2 cibles protéiques, l’Alpha11 – Spectrine (150 kDa) et la Taline. Leurs protéolyses respectives sont augmentées (de 3,5 fois et 2,2 fois), au sein des myotubes, par rapport à des myotubes non-étirés

Chez  la drosophile au niveau de son intestin, les cellules souches intestinales multipotentes (CSI) sont situées  le long d’une mince couche de la membrane basale qui compose la matrice extracellulaire (MEC). Cette zone sépare les ISCs de l’entourage viscérale que compose la musculature. La bonne fonction des ISCs  exige également que les Intégrines situées inter cellulairement  et intra cellulairement réalise,  avec les autres composants qui participent à la   signalisation cellulaire, i.e. la  Taline, la Kinase liée aux Intégrines (ILK), et l la Laminine A, une interaction correcte.

La Skelémine joue un rôle important dans la propagation cellulaire via une médiation avec une Intégrine particulière de type alpha 2b et bêta 3 en association avec la Taline. (Voir détails dans l’article en référence) La Protéine dite « Cbl-associée » (CAP)  se localise au niveau des adhésions focales et réalise une association  avec de nombreuses protéines du cytosquelette, (La Taline en particulier). Pour autant, actuellement les rôles physiologiques de ces interactions restent encore si ce n’est inconnu du moins mal connu. Par ailleurs en 2014,  il semble bien que la protéine CAP puisse réaliser une association avec  la Vinculine libre et avec la F-actine au niveau des  adhérences focales pour faciliter l’association de la Vinculine avec la F-actine et la  Taline.

Mais toujours en 2013, la technique de  co-immuno précipitation a suggéré une association entre la protéine dite « mXin-Alpha » avec d’autres protéines telles la  Taline, la Vinculine et la Filamine, mais pas la Bêta-Caténine, dans le muscle squelettique adulte. Ces résultats confirment un  précédent rapport sur la  co-localisation de cette protéine « mXin-Alpha» avec la Vinculine. Ce nouveau travail en référence ici, présente avec de nombreux  détails la localisation et la fonction des protéines « Xin-alpha» dans le muscle squelettique de souris.

De nouvelles données ont récemment vu le jour, permettant de relier  la FXR1 avec des protéines en liaison sur l’ARN durant la phase de traduction des composants clés du cytosquelette  tels que la Taline et la Desmoplaskine dans le muscle cardiaque. Ce travail apporte de nouvelles perspectives sur le contrôle de la  phase de transduction des protéines dans le muscle cardiaque. (Cas du des Cœurs dits fragiles). L’adhérence, la croissance et la maturation des cellules musculaires lisses vasculaires sont analysées dans le cas de greffes sur un support  polyéthylène basse densité  avec des substances bioactives.

Ces conditions de cultures montrent que quand ce milieu est ensemencé avec des cellules musculaires lisses vasculaires (CMLV), les échantillons greffés en présence de motifs tels  Glycine -ou PEG-présentent une augmentation  principalement pour la diffusion et la concentration de protéines impliquées dans l’adhésion focale que sont la Taline et la Vinculine dans ces cellules.

Intégrine bêta active sous l'influende de la liaison à la TalineToujours en 2013 il est mieux compris la participation de la partie N-terminale de la Taline dans le changement conformationnel induit dans l’assemblage des chaînes Alpha et bêta des Intégrines. Cela met en jeu sur la séquence de la chaîne Bêta de l’Intégrine  une séquence NPLY pour la région FERM de la Taline avec  une séquence proche similaire NPxY pour la Kindline renforçant la cohésion de l’assemblage Taline Kindline et Intégrines. De nombreux schémas sont consultables dans l’article original et seul le changement conformationnel induit par la Taline sur l’Intégrine est rapporté ci-contre.

Dimère de Taline pour un lien avec Intégrine et Actine FDes études structurales sur pleine longueur Taline 1 révèlent un dimère d’auto-inhibée compacte: implications pour l’activation de Taline. En fait l’association en dimère de la Taline va permettre d’une par de réaliser un lien fort avec un filament d’actine au niveau de l’assemblage des 2  extrémités C-terminales de ces 2 Talines tandis que chacune des extrémité N-terminales contenant les domaines FERM vont chacune aider à recruter à la membrane les Intégrine par association des chaînes Bêta connectées avec les domaine F3. Un schéma récapitulatif du dimère de Talines donne le profil à la membrane d’un tel arrangement dans une conformation active tandis qu’une conformation inactive du dimère serait un repliement en boule des 2 Talines sur elles-mêmes (Voir détails dans l’article en référence).

relation exclusive entre Vinculine et RIAM sur la TalineDes changements conformationnels au niveau des régions répétitives R2 et R3 de la Taline, vont participer sous l’influence de la liaison avec la protéine RIAM à une régulation de l’association entre Taline et Vinculine et cela conduira à une relation exclusive pour l’une ou l’autre de ces protéines (c.à d. exclusion entre RIAM et Vinculine sur la Taline) ce qui a pour conséquence une régulation au cours du processus d’assemblage lié à l’adhérence et à son renouvellement. Dans cette autre étude (2014),  il est analysé l’ensemble du mécanisme d’activation mécanique de la liaison entre  Taline et Vinculine ce qui conduit à un verrouillage de la Taline dans une conformation dépliée. (voir également le schéma dans le chapitre Vinculine sur les changement conformationnels induits sur la Taline par la Vinculine en fonction de la force développée).

Ce travail permet de définir pour la Taline 1 que son  expression est unique par rapport à celle de la Taline 2 dans le cœur et cela permet une modification adaptée de la réponse hypertrophique à une surcharge de pression. Le constat donné par cette étude est que la Taline 1 et la protéine Rap1 sont essentielles pour la fonction des ostéoclastes. Ceci est un processus particulièrement important pour les cas de retard dans les pathologique ou l’on va constater une perte et/ou un retard dans la calcification des os.

En 2014, La protéine Notch régule directement les gènes impliqués dans la  morphogenèse cellulaire tels que Reck, Taline et Trio au niveau des  progéniteurs musculaires adultes. Cette étude est réalisée chez la Drosophile. La Taline1 qui est associée aux  Podocytes est  définie comme essentielle pour la maintenance glomérulaire dans  son rôle de barrière sélective dans les processus de  filtration.

Contcts Taline et Vinculine et relation avec le système Acto-MyosineEn 2015, il est confirmé que la Taline est requise en permanence pour un remodelage des cardiomyocytes au cours de la croissance du Cœur chez la drosophile.C’est en fait la Vinculine qui permet de contrôler l’engagement de Taline avec système contractile de la cellule musculaire et la relation avec le complexe entre Actine et Myosine (complexe actomyosine). On aura la Vinculine repliée sur elle-même qui sera inactive, , mais une contraction imposera une force qui va détendre la Taline qui alors écartera les zones répétitives repliées entre elles R2 et R3 qui seront alors prises en charge par une Vinculine active qui ira recruter un autre filament d’actine. Ce processus permet alors de recruter plusieurs Talines vers plusieurs filaments d’actine en relation avec le système contractile dans son ensemble. Comme présenté ci-contre un ensemble de 3 images successives illustrent ce processus avec plus de détails dans l’article original. Une étude réalisée en générant des segments plus ou moins long de la molécule de Taline permettent de mieux appréhender la processus selon lequel la Taline va finalement déterminer l’architecture à l’échelle nanométrique des adhérences focales.

En 2016, c’est plus largement l’étude détaillée de l’assemblage des proteins au niveau de l’assemblage qui va conduire à une adhésion focale totalement efficace qui est présentée dans ce travail. Cela implique un rôle spécifique pour chacune des protéines suivantes comme la Kinase FAK, la Taline et l’entité PIPK-gamma dans la mise en place de l’activation des Intégrine et dans la polarisation des zones d’ adhésions focales. Les deux formes de Taline, la  Taline-1 et la Taline-2 jouent un rôle spécifique dans le développement du carcinome Stabilisation des Intégrine par la Taline et-ou l Kindlinehépatocellulaire humain (culture cellulaire CSMC-97 L). Une étude avec des cellules de Dictyostelium permet de mieux comprendre les  Interactions directes qui peuvent exister  entre les Talines et les protéines  Rap1 dans les processus nécessaire  à une adhésion cellulaire efficace. La Kindline-2  réalise une action coopérative  avec la Taline pour activer les Intégrines ce qui permet d’induire la diffusion via la Paxilline directement au niveau de la liaison cellulaire. Dans ce travail on trouvera une illustration de l’association entre Intégrine et Kindline et/ou Taline et la possibilité de la participation des 2 systèmes de manière coopérative. Le schéma ci-contre récapitule les différent cas de conformation active des Intégrine à la membrane (voir détails dans l’article original en référence).

Selon les isoformes de Talines, (étude utilisant des formes chimérique de Taline possédant soit un N-terminal de la Taline 1 et une partie en bâtonnet de la Taline 2 ou l’inverse) il est mis en évidence des liaisons mécaniques spécifiques à chaque isoforme.

 

En conclusion

Pour suivre l’évolution des connaissances sur chaque membre de la famille des Talines il existe des banques de données récentes qui sont  automatiquement mises à jour qui répertorient :

A)      Chaque isoforme de Taline avec son lot de références historiques.

B)      Les principales maladies actuellement connues qui résultent d’une mutation ou d’un défaut dans la protéine considérée (avec des références associées).

Protéine :TALIN 1; TLN1

Pathologies associées: pas de référence en 2016

Protéine :TALIN 2; TLN2

Pathologies associées: pas de référence en 2016