Syntrophine (Bêta 2)

INTRODUCTION

Un ensemble de protéines avec un Pm d’environ 58 kDa furent définies comme des partenaires compagnons associés à la Dystrophine et leur nom de baptême fut dérivé du grec sous le terme de Syntrophine. Une première forme fut identifiée comma la forme Bêta 2.

La forme Bêta 2 de la Syntrophine

Sans titre-1Le tableau ci-dessous résume les informations de séquence sur la forme Bêta2-Syntrophine avec un lien SwissProt pour plus de détails: Q13425 . On parlera alors de la forme Bêta-2-syntrophin avec comme gène  SNTB2 tandis que la Syntrophine 2 sera le terme consacré pour plus spécifiquement les Syntrophines Gamma qui seront indiquées la lettre G tandis que les formes Bêta le seront toujours par la lettre B

Portrait robot syntrophine Bêta2Tout d’abord grâce aux comparaisons avec des séquences connues on a établi un portrait-robot de la forme Bêta2 Syntrophine type avec l’identification de plusieurs domaines ou motifs comme indiqué dans le schéma présenté ci-contre. . On y trouve le domaine unique SU ainsi qu’un domaine PDZ organisé spécifiquement avec les domaines PH trouvés sur les autres formes de Syntrophines et l’ensemble des indications de séquences figure en termes de position des résidus concernés pour chaque domaine.

La Syntrophine bêta2  est aussi une forme basique dont l’expression est apparemment plus  spécifique de la jonction neuromusculaire . Une interaction spécifique avec une famille de  sérine/thréonine kinases associées aux microtubules a été décrite pour cette forme bêta2 de la Syntrophine.

Il existe ainsi un lien fort entre le complexe Dystrobrévine-Syntrophine et des pathologies neuromusculaires quant à la mise en place de la jonction neuromusculaire durant la phase développementale avec une relative spécificité des formes de Syntrophine Bêta 2 pour les fibres musculaires lentes. Mais un  phénomène de compensation entre alpha- et Bêta 2 Syntrophines prend place au niveau des synapses neuromusculaires ce qui masque la déficience de l’une d’entre elles chez la souris. Cependant chez des patients humains souffrant de myopathies non identifiées il y a des défauts au niveau de l’ Alpha-Dystrobrévine avec comme conséquence une distribution en mosaïque de la forme de Syntrophine-Bêta2 et dans 10% des cas d’  altération concernant la protéine Bêta 2 Syntrophine. Pour la distribution respective de cette forme de Syntrophine Bêta 2 voir la fiche générale sur les Syntrophines et l’illustration sur la présence selon les tissus musculaires et nerveux, ou consulter directement le lien suivant pour connaitre le type de complexe des glycoprotéines associées à la dystrophine (DGC) selon le tissu considéré.

 

Avancées depuis 2012

conformation spatiale du domaine PDZ de la Syntrophine Bêta2La protéine Bêta-2-Syntrophine, une protéine associée à la dystrophine, joue un rôle central dans la sécrétion d’insuline du pancréas par les cellules B. Des expériences de perturbation de la conformation  stable de cette protéine par la température permettent de montrer l’importance de son domaine PDZ.  Les résultats exposés dans ce travail démontrent le lien entre la plasticité conformationnelle de la Syntrophine Bêta-2 et la régulation de l’insuline. Une représentation spatiale du domaine PDZ particulière de la Syntrophine Bêta1 ainsi que la position des régions limitées riches en résidus basiques figure dans le schéma présenté ci-contre. Bien d’autres détails sont à consulter dans l’article original en particulier la comparaison de séquence et de conformation entre ce domaine PDZ dit Bêta2S PDZ (et/ou 2vrf).

Une nouvelle étude,  toujours en 2012,  étudia les relations entre la Syntrophine Bêta2   et la protéine dite «  Par-3 »  au niveau des jonctions cellule-cellule. Il est alors démontré que la Syntrophine Bêta2 se trouvait située de manière plus basale dans la cellule que ne l’était la protéine Par3 au niveau des jonctions cellule-cellule. Cet ensemble de travaux permet d’évaluer également l’impact de la Syntrophine Bêta2 sur la régulation de la protéine Tiam1 (Voir détails dans l’article original).

Dans cette analyse de 2013,  il y a caractérisation de la participation de la Syntrophine Beta 2 (SMB2) dans Radiorésistance des lignées cellulaires issues d’un cancer du poumon chez l’homme lignée cellulaire  H450R).

Puis en 2015, il va être également observé des anomalies lipidiques qui sont indépendante de la protéine ABCA1, dans le cas de l’absence de la forme Alpha mais aussi de la forme Bêta 2 de Syntrophine.

En conclusion

Pour suivre l’évolution des connaissances sur la forme Bêta2 de la  Syntrophine il existe des banques de données récentes qui sont  automatiquement mises à jour qui répertorient :

A)      La forme Bêta-2 de la Syntrophine avec son lot de références historiques.

B)      Les principales maladies actuellement connues qui résultent d’une mutation ou d’un défaut dans la protéine considérée (avec des références associées).

Protéine : SYNTROPHIN, BETA-2; SNTB2

Pathologies associées: Pas de mutation décrite à ce jour (2013). 

**voir analyse au niveau de la jonction celllule-cellule de la Syntrophine Bêta2